Contrairement à Boeing, Airbus dégage un bénéfice au premier trimestre

  •   Le 30/04/2021 à 08h02
  •   HARMANT Adeline

La concurrence donne la main à Airbus contre son concurrent de toujours, l’américain Boeing. En effet, les résultats trimestriels du constructeur français ont été publiés hier au-dessus des attentes du marché. En effet et alors que Boeing avait affiché des revenus en baisse de 10% à 15.2 milliards de dollars avec une perte nette de plus de 500 millions de dollars sur ce trimestre, Airbus a annoncé un chiffre d’affaires stable à -1.6 % à 10.46 milliards d’euros avec un bénéfice opérationnel ajusté de 694 millions d’euros contre 281 millions au premier trimestre de l’année dernière. Il a notamment multiplié par trois le bénéfice des avions commerciaux suite à un contrôle des coûts et un effet de change favorable.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Contrairement à Boeing, Airbus dégage un bénéfice au premier trimestre
Droit image : ©Sergey Kohl/123RF.COM

Des résultats qui dépassent les prévisions :

Ainsi, ces résultats dépassent les prévisions de certains analystes qui misaient sur des revenus de 10.3 milliards d’euros. Le marché quant à lui se montrait plus optimiste et tablait sur un bénéfice net de 406 millions d’euros qui n’a pas été atteint. Rappelons cependant que le groupe avait perdu 481 millions d’euros au premier trimestre 2020.

Notons également que le groupe avait déjà retrouvé des bénéfices au dernier trimestre 2020 avec 1.55 milliards d’euros après avoir accumulé les dettes depuis le début de la crise.

On notera donc que le groupe a livré 125 appareils commerciaux ces trois derniers mois soit 3 appareils de plus que l’année dernière. Si ces résultats positifs montrent majoritairement la performance des livraisons d’avions commerciaux, de maîtrise des coûts et de la trésorerie ainsi que les progrès du plan de restructuration, ce premier trimestre montre également que la crise n’est malheureusement pas encore terminée. C’est en tout cas ce qu’estime le PDG du groupe dans un communiqué.

Celui-ci évoque notamment le fait que le marché reste incertain et que le groupe reste prudent en ce qui concerne le reste de l’année avec des prévisions inchangées et un nombre d’appareils livrés au moins équivalent à celui de 2020 soit 556 et un bénéfice opérationnel ajusté de deux milliards d’euros.

 

Réaction positive des marchés suite à cette annonce :

Poussés notamment par le flux de trésorerie disponible consolidé avant fusions et acquisitions et financements clients qui reste positif à 1.2 milliard d’euros après avoir perdu 8 milliards l’année dernière, les investisseurs semblent avoir accueilli avec enthousiasme les résultats du premier trimestre du constructeur.

En effet et sur le marché boursier, le cours de l’action a évolué dans le vert hier avec une hausse de 2.4% de sa valeur et une cotation à 101.72 euros. Dans le même temps, le titre de Boeing décrochait de 3% sur le marché de Wall Street, également suite à ses résultats trimestriels.

Le titre reprend ainsi plus de 110% depuis son creux de mars 2016 mais évolue cependant encore proche des 40% en-dessous de son pic historique atteint avant la crise sanitaire à près de 140 euros.