Airbus : chute de la production en vue, des emplois sont menacés

  •   Le 30/06/2020 à 14h30
  •   DEHOUI Lionel

La présente crise sanitaire engendrée par le coronavirus qui secoue le monde entier est loin de permettre au secteur économique de se développer. Tous les secteurs d’activité sont touchés par cette crise et il est très difficile aux sociétés de se tirer d’affaire. En Allemagne par exemple, la société bancaire Commerzbank pourrait se lancer dans une opération de suppression d’emplois et de fermeture d’agences bancaires très prochainement. Aussi, la situation du groupe français Airbus est presque identique. En effet, le groupe qui s’est imposé dans le domaine aéronautique a annoncé ce lundi qu’il réduira considérablement sa production. Il prévoit la baisser de 40 % comparativement à son niveau d’avant pandémie. Cette information est donnée par le président exécutif du groupe Airbus au journal Die Welt en Allemagne. Il s’agit de monsieur Guillaume Faury dont les déclarations pourraient impacter négativement les emplois au sein du géant groupe aéronautique.

Trader l'action Airbus !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Airbus : chute de la production en vue, des emplois sont menacés
Droit image : reeser - Flickr

L’essentiel à retenir sur cette réduction

Rappelons avant tout que le 3 juin dernier, l’agence de presse Reuters avait déjà rendu publique une information similaire. Selon le président d’Airbus, son équipe estime que leurs livraisons comme leur production se retrouveront en dessous des prévisions initiales durant l’exercice 2020-2021. Ces dernières seront réduites de 40 % selon lui.

Il est donc logique que cette décision provoque quelques conséquences plus ou moins néfastes. Certaines sources industrielles ont apporté des précisions à ce propos. En effet, selon les sources industrielles, cette baisse de la production du groupe européen Airbus est de nature à engendrer une certaine restructuration. Laquelle concerne notamment les effectifs de la compagnie aérienne française. La publication de cette restructuration devra se faire d’ici la fin du mois de juillet selon les mêmes sources. Aussi, elles précisent que le groupe pourrait supprimer entre 14.000 et 22.000 emplois. Toutefois, cela devrait se faire de façon progressive.

Remarque : Notons que le géant Airbus pourrait baser sa stratégie de restructuration autour d’une campagne de départs à la retraite anticipés. Car plus de 37 % de ses employés vont atteindre l’âge de départ à la retraite durant les 10 prochaines années. Néanmoins, d’autres sources du côté syndicale ont précisé ce lundi que des détails de cette réorganisation structurelle pourraient être dévoilés dès ce mercredi. Soit après deux jours de discussion avec les syndicats.

 

Les propos du président exécutif

Le groupe français n’a pas voulu commenter l’information concernant les emplois qui sont menacés. De même, son président exécutif Guillaume Faury n’a donné aucune précision sur le même sujet. Toutefois, ce dernier a notifié que les dispositifs actuellement en place (chômage partiel) ne seraient pas suffisants dans les prochains mois pour réaliser cette réduction. Le président s’est montré compatissant envers ses salariés sans manquer de faire preuve de réalisme.

C’est pourquoi il qualifie cette situation de « brutale », mais souligne immédiatement sa nécessité. Il affirme en effet que cette adaptation s’impose à «Airbus» compte tenu de la chute importante de sa production. Selon ses déclarations à Die Welt, c’est une mesure qui touche le futur de la géante société aéronautique. Pour l’heure, ces déclarations du président n’ont pas mis le groupe en difficulté. Ce dernier a pris 3,23 % à 63,88 points à la Bourse de Paris.