Air France-KLM : un plan pour renforcer le capital

  •   Le 13/04/2021 à 13h28
  •   DEHOUI Lionel

La semaine dernière avait commencé timidement avec peu de communications de chiffres de la part des entreprises. Cependant, il y a eu quelques sujets qui ont attiré les regards des acteurs économiques. À titre d’exemple, l’annonce d’un nouveau plan de renforcement de capital faisait la une chez le groupe Air France KLM. Que faut-il réellement comprendre dans ce dossier ? Voici l’essentiel dans cet article.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Air France-KLM : un plan pour renforcer le capital
Droit image : Michel Curi - Flickr

Les précisions élémentaires sur le plan

Plusieurs mesures sont envisagées par le groupe Air France-KLM au profit de la société Air France. Elles ont reçu l’approbation de la Commission européenne à travers une décision exceptionnelle de cette dernière. En effet, l’institution a décidé de donner son accord pour recapitaliser Air France ainsi que sa Holding. L’opération nécessite un montant total de 4 milliards d’euros.

Selon le plan, il y aura une élévation du capital d’un montant d’un milliard d’euros au maximum. Il prendra en compte une période de souscription prioritaire pour les différents actionnaires. Mais cette opération se fera sous réserve de l’ambiance qui prévaut sur le marché. Le groupe devra également attendre l’approbation préalable du prospectus par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers).

Aussi, dans ce plan, le groupe envisage de convertir le prêt direct de l’État français en instrument obligataire hydrique et perpétuel. Ce prêt correspond à un montant de 3 milliards d’euros.

 

Participation des États Français et Néerlandais

Du côté de l’État néerlandais, les autorités comptent poursuivre les discussions en commun accord avec la Commission européenne. Les échanges seront approfondis en ce qui concerne les mesures potentielles pouvant favoriser le renforcement des fonds propres de KLM. Il y a tout de même plusieurs autres mesures qui sont en train d’être étudiées pour renforcer le capital du groupe. Ce dernier prévoit d’adopter plusieurs autres dispositions avant la tenue de son Assemblée Générale annuelle 2022.

En ce qui concerne le Gouvernement de la France, il s’engage à prendre part à l’augmentation de capital. Pour cela, il compte maintenir sa contribution strictement en dessous de 30 % des droits de vote et du capital social. Par ailleurs, il faut souligner que le PGE (Prêt Garanti par l’État) s’élève à 4 milliards d’euros. Celui-ci a été prolongé avec une date d’échéance qui est désormais fixée en 2023.

 

La première étape des mesures et les perspectives

Le prêt garanti par l’État néerlandais cumule à plus de 2,4 milliards d’euros. Selon le plan, sa date d’échéance est fixée en 2025. Il faut dire que la première étape dans l’exécution des mesures de renforcement du capital est étroitement couplée au redressement de l’Ebitda. Ce qui est d’ailleurs très attendu. Le groupe aura ainsi le nécessaire pour réduire son ratio dette nette/Ebitda sous 3,OX à l’horizon 2023.

En terme de perspectives au titre du premier trimestre 2021, le groupe vise un résultat d’exploitation atteignant -1,3 milliard d’euros. Aussi, il table sur un Ebitda de l’ordre de -750 millions d’euros sur cette même période. Durant les mois prochains, et surtout en début de la période d’été, l’entreprise continue d’espérer une reprise considérable de la demande.

 

Conclusion sur cette opération

En conclusion, cette opération devra permettre au groupe d’améliorer ses fonds propres de 3 milliards d’euros en Normes compatibles IFRS. Elle augmentera la flexibilité de la société dans son profil de remboursement obligataire de la dette étalé sur une période.