Astrazeneca fait enfin appel à l’AEM pour obtenir une autorisation de vente de son vaccin

  •   Le 12/01/2021 à 13h38
  •   HARMANT Adeline

C’est l’agence européenne du médicament qui a annoncé ce matin ce qui semble être une bonne nouvelle pour la lutte contre la Covid-19 puisqu’elle a reçu une demande de commercialisation de la part du laboratoire Astrazeneca en ce qui concerne son vaccin. Cette nouvelle arrive en effet quelques jours seulement après que Sanofi ait annoncé que son propre vaccin ne serait pas disponible avant la fin de l’année 2021.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Astrazeneca fait enfin appel à l’AEM pour obtenir une autorisation de vente de son vaccin
Droit image : Gwan Kho - Flickr

Une décision attendue pour le 29 janvier :

C’est ainsi dans un communiqué par ce matin que l’Agence Européenne des Médicaments a annoncé qu’elle avait reçu une demande de commercialisation en urgence du vaccin développé par AstraZeneca en collaboration avec l’université d’Oxford. Ce vaccin visant bien entendu à enrayer la pandémie de coronavirus dans le monde, serait donc le deuxième à faire l’objet de cette étude par l’EMA après celui de Pfizer / BioNTech. L’agence a ainsi précisé qu’elle était susceptible de rendre son avis définitif à son propos dès le 29 janvier prochain soit dans à peine deux semaines.

Cette décision devrait ainsi s’avérer à la fois rapide pour une autorisation prochaine de mise sur le marché conditionnelle de ce vaccin contre le nouveau coronavirus.

Rappelons que l’agence européenne des médicaments avait déjà donné son feu vert, le 21 décembre dernier, pour la commercialisation du vaccin développé par la firme américaine Pfizer en collaboration avec la biotech BioNTech. Le 6 janvier, c’est le vaccin de la biotech américaine Moderna qui a reçu le même agrément. Concernant le vaccin d’Astraeneca, rappelons qu’il a déjà obtenu l’autorisation de mise sur le marché au Royaume-Uni. L’EMA, qui attendait de recevoir enfin les données scientifiques permettant d’évaluer les possibilités d’utilisation de ce vaccin en Europe, va donc procéder à un examen accéléré de celui-ci et rendre sa décision très rapidement si les données sont suffisamment complètes et convaincantes.

 

Un vaccin très attendu après les retard pris par Sanofi :

Cette décision d’étudier de manière accélérée la validation du vaccin du laboratoire AstraZeneca a été prise alors même que le groupe français Sanofi, qui travaille lui aussi sur un vaccin du même type, a annoncé il y a quelques jours que ce dernier ne serait pas au point avant la fin de l’année 2021.

En effet, seuls les essais cliniques sur les animaux ont pour l’instant été réalisés et le calendrier établi par le groupe montre que ce dernier n’a pas vraiment saisi l’urgence sanitaire actuelle en traitant ce développement presque dans les mêmes délais que pour un vaccin lambda. Ainsi, après Pfizer et Moderna, c’est Astrazeneca qui va prendre des parts de ce marché très convoité avec sans doute de nombreuses commandes à venir dans les semaines qui suivront son approbation.

Rappelons en effet que l’Union Européenne tout comme l’Agence Européenne des Médicaments, sont actuellement sous pression dans le but d’approuver de nouveaux vaccins contre le virus qui a déjà causé la mort de plus de 620 000 personnes à travers le continent européen et qui continue à faite des victimes en ce début de troisième vague.