Poursuite de la chute de Wirecard en Bourse et doutes quant aux 1.9 milliards de trésorerie

  •   Le 22/06/2020 à 14h12
  •   HARMANT Adeline

En ce début de semaine, on constate que l’action du groupe Wirecard continue de plonger en Bourse alors que le spécialiste des paiements se retrouve au cœur d’un véritable scandale financier. En effet, ce lundi, le groupe a annoncé que le 1.9 milliards d’euros de trésorerie qu’Ernst & Young, son commissaire au compte avait refusé de valider pourrait ne pas exister. Nous vous proposons donc un point précis à propos de cette nouvelle et ses conséquences sur le marché boursier.

Trader l’action Wirecard !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Poursuite de la chute de Wirecard en Bourse et doutes quant aux 1.9 milliards de trésorerie
Droit image : Leo Molatore

Une chute spectaculaire de l’action Wirecard :

A la suite de cette annonce de la plus grande importance, les investisseurs ont vivement réagi sur le marché boursier. En effet et sur la bourse de Francfort, le cours de cette valeur a chuté de 39.32% ce matin avec un cours à 15.67 euros alors même qu’il avait déjà perdu plus de 63% de sa valeur jeudi après de premières révélations et 36% vendredi.

Dans l’annonce parue ce matin, le conseil d’administration du groupe a ainsi indiqué qu’il était fort probable que les soldes des comptes bancaires fiduciaires d’un montant d’1.9 milliards d’euros n’existent pas. Or, rappelons ici que ce montant représente plus du quart du bilan total du groupe Wirecard. Comme nous l’avions précisé lors de notre dernière actualité, le groupe allemand avait indiqué la semaine dernière le retrait de ses comptes 2019 et de ceux du premier trimestre 2020 ce qui permet d’annuler des prêts pour un montant de près de 2 milliards d’euros.

 

Les possibles solutions pour l’avenir de Wirecard :

Le groupe Wirecard a également indiqué qu’il poursuivant des discussions constructives avec ses banques prêteuses concernant le maintien des lignes de crédit et la poursuite de sa relation commerciale avec ces dernières dont un tirage arrivant à échéance en fin de ce mois de juin.

Le groupe étudie également actuellement la possibilité de mettre en place une stratégie de financement durable avec la collaboration de la banque d’investissement Houliban Lokey. Dans le même temps, ce groupe bancaire étudie plusieurs types de mesures complémentaires pouvant être mises en place afin d’assurer la poursuite de ses activités commerciales dont des probables réductions des coûts ou une restructuration, des opérations de cession ou cessation d’activités commerciales et de segments spécifiques.

En fin de semaine dernière, on sait également que Markus Braun, son Directeur général, a démissionné de ses fonctions et a été remplacé de manière temporaire par James Freis. Ce dernier a de plus été nommé hier COO de remplacement à la place de Jan Marsalek qui pourrait être révoqué prochainement.

Ce n’est pas sans raison si cette affaire et ce scandale financier touche de si près la bourse de Francfort. Rappelons en effet que le groupe Wirecard avait intégré l’indice principal de cette place financière en septembre 2018 en prenant la place de la société Commerzbank. Or, des irrégularités financières avaient déjà été pointées du doigt en février 2018 par le Financial Time en ce qui concerne ce groupe.