Baisse du résultat de Uber mais hausse de son action en Bourse

  •   Le 11/05/2020 à 10h37
  •   HARMANT Adeline

En fin de semaine dernière, le groupe Uber a publié ses résultats du premier trimestre 2020 avec une perte nette de 2.94 milliards de dollars soit 7.1 dollars par action. Cette perte est due en grande partie à une charge de dépréciation de 2.1 milliards de dollars suite à des acquisitions en Asie comme celle de l’entreprise chinoise Didi et de l’entreprise singapourienne Grab. Rappelons qu’en 2019, Uber enregistrait, pour la même période, une perte de 1.01 milliards de dollars.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Baisse du résultat de Uber mais hausse de son action en Bourse
Droit image : Stock Catalog - Flickr

D’autres données intéressantes et une hausse du cours de l’action Uber :

Toujours dans le cadre de cette publication de résultats, on apprend que les ventes d’Uber ont progressé de 14% pour ce premier trimestre soit 3.54 milliards de dollars au total. Ce résultat est cependant inférieur aux attentes des analystes.

Malgré ces résultats négatifs, on observe tout de même que le cours de l’action Uber a enregistré une hausse de 6% durant la séance de vendredi en clôturant à 32.76 dollars. Rappelons que la veille, le titre avait également gagné 11.2% suite à la publication des résultats de Lyft, son concurrent direct. Cette hausse s’explique en grande partie par une anticipation positive quant à la reprise des activités du secteur des VTC à mesure que le déconfinement avance.

 

Uber montre de véritables signes de reprise :

Il est évident que la pandémie de Covid-19 a impacté le secteur des VTC avec une baisse importante du nombre de courses soit -80% en avril. Cependant, le groupe a observé une reprise récente dans certaines grandes villes américaines.

Uber profite également de son activité de livraison de repas à domicile, Uber Eats, qui a enregistré de son côté une hausse de 52% de ses réservations et un résultat de 4.7 milliards de dollars pour le premier trimestre. Le chiffre d’affaires de cette filiale a ainsi gagné 50% et s’affiche à 819 millions de dollars sur cette période contre seulement 536 millions l’année dernière.

Le groupe affirme avoir bien su gérer cette crise en augmentant les ressources d’Uber Eats et se prépare à tous les scénarios de reprise possibles.

 

Le concurrent d’Uber, Lyft, montre des résultats optimistes :

De son côté, le premier concurrent d’Uber, Lyft, enregistre un chiffre d’affaires supérieur aux attentes à plus d’un milliard de dollars après une réduction de ses effectifs. Il en résulte une baisse des pertes du groupe à 398.1 millions d’euros contre 1.14 milliards d’euros en 2019.

Le groupe a également indiqué qu’il réduirait ses coûts annuels de 300 millions de dollars avant le quatrième trimestre 2020 dans le but de faire face à la crise actuelle. Notons que Lyft détenait fin mars 2.7 milliards de dollars de trésorerie.

On retiendra également que Lyft et Uber ont été l’objet d’une nouvelle plainte en Californie la semaine dernière et trois villes de cet Etat souhaitent que les chauffeurs de VTC soient désormais considérés comme des salariés et plus comme de simples travailleurs indépendants.