ROYAL DUTCH SHELL

Analyse du cours de l'action Royal Dutch Shell

--- Publicité ---
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.
 
Graphique fourni par TradingView

Vous pouvez dès aujourd'hui investir sur le cours de l’action Royal Dutch Shell et ainsi investir sur le secteur de l’énergie grâce à notre fiche détaillée qui reprend toutes les données importantes à connaître à propos de ce titre. Vous y trouverez notamment une analyse technique historique de son cours ainsi que sa cotation en direct.

Dernières actualités

Shell envisage la suppression de 9 000 postes

Le 30/09/2020 à 14h13

Découvrez le détail du communiqué de presse publié par Shell ce matin et qui annonce la suppression de 7 000 à 9 000 postes d’ici à 2020 et au sein du groupe face à la chute du pétrole.

Elements qui peuvent influencer le cours de cet actif

Analyse N°1

Tout d’abord, on suivra avec la plus grande attention toutes les opérations de rachat et d’acquisition de parts d’entreprises ou d’entreprises concurrentes qui permettent à Shell de gagner davantage de parts de marché.

Analyse N°2

L’évolution de la demande mondiale en carburant est bien entendu aussi une donnée à suivre avec un maximum d’attention.

Analyse N°3

On suivra également la réglementation gouvernementale et les éventuels changements de réglementations à l’international qui peuvent venir influencer les activités et la rentabilité de cette entreprise.

Analyse N°4

Bien qu’étant l’un des leaders de son secteur d’activité, Shell fait tout de même face à une concurrence forte. Vous devez donc en tenir compte et prendre le temps de bien connaitre les adversaires de ce groupe en suivant leurs résultats, publications et parts de marché.

Analyse N°5

Il en va de même pour les lois concernant l’environnement qui se durcissent de plus en plus et peuvent représenter une entrave aux activités de Shell.

Analyse N°6

Enfin, l’instabilité économique mondiale reste une menace à prendre en considération pour Shell.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Introduction et cotation de l'action Royal Dutch Shell

Le cours de l’action Royal Dutch Shell est actuellement coté sur le compartiment A du marché Euronext Amsterdam et intègre le calcul de l’indice boursier AEX.

La première constatation que l’on fait lors de l’analyse technique historique de son cours est que ce titre présente une très forte volatilité. Son évolution est en effet marquée par de forts mouvements à moyen terme et quelques tendances plus longues.

 

  • Données boursières
  • Analyse fondamentale

Il est bien entendu primordial de prendre connaissance de quelques chiffres-clé et des données boursières plus générales de cette entreprise. C’est ce que nous vous proposons maintenant grâce à un récapitulatif complet de la situation boursière de ce titre qui vous aidera à mieux comprendre le positionnement du groupe sur le marché boursier international :

  • En 2017 la capitalisation boursière totale de l’entreprise Royal Dutch Shell est de l’ordre de 132 742.30 MEUR.
  • Le nombre de titres émis par la société Royal Dutch Shell et en circulation sur le marché est actuellement de 4 597 136 050.
  • Le cours de l’action Royal Dutch Shell est actuellement coté sur compartiment A du marché Euronext Amsterdam aux Pays Bas.
  • L’entreprise Royal Dutch Shell fait également partie de la composition de l’indice boursier national néerlandais AEX .
  • L’actionnariat de l’entreprise Royal Dutch Shell est composé à 24.32% des parts détenues par le groupe Euroclear Netherlands, à  15.93% des parts détenues par le groupe BNY (Nominees), à 6.92% des parts détenues par le fond d’investissement Black Rock, à 5.45% des parts détenues par l’entreprise The Capital Group Companies, à 4.02% des parts détenues par l’entreprise Chase Nominees Limited et à 3.47% des parts détenues par l’entreprise State Street Nominees.

Grâce aux diverses informations que nous vous avons pu vous délivrer dans cette fiche détaillée, vous pourrez désormais réaliser vos propres analyses techniques et fondamentales afin de mieux anticiper les futures tendances du cours de l’action Royal Dutch Shell.

Afin de mieux appréhender la manière dont l’actualité peut influencer le cours de l’action Royal Dutch Shell, il est bien entendu nécessaire de se plonger dans l’historique économique et financier récent de cette entreprise. Pour cela, nous vous proposons de vous faire découvrir les évènements les plus récents qui ont impactés ce groupe.

Durant les années 2000 Royal Dutch Shell a été la première entreprise du Royaume-Uni à ne plus utiliser les stock-options en tant que rémunération alors que la polémique à propos de ces derniers bat son plein.

En 2004, le groupe fait part au public de sa volonté de regrouper l’ensemble de ses activités sous une seule et même structure qui sera baptisée Royal Dutch Shell plc. Cette entreprise est alors cotée sur la place boursière de Londres mais son siège administratif restera basé au Pays-Bas.

Plus tard soit en 2015, le groupe communique à propos d’une offre d’achat du groupe BG pour un montant de 47 milliards de livres qui serait payé pour une part en titres Shell et pour le reste en liquidités. La même année, le groupe Royal Dutch Shell rachète les activités de trading de gaz naturel et d’énergie en Europe à l’entreprise Morgan Stanley. Le montant de la transaction n’est pas communiqué. Dans le même temps, le groupe annonce la suppression de plus de 6 500 emplois à cause de la baisse importante d’activité due à la chute du cours du pétrole brut. Il revend également en 2015 sa participation de l’ordre de 33.2% dans l’entreprise de raffinement nippone Showa Shell Sekiyu à l’entreprise Idemitsu Kosan pour un montant d’1.4 milliards de dollars. Toujours en 2015, l’entreprise Royal Dutch Shell enregistre une perte record de 6.8 milliards d’euros pour son troisième trimestre notamment à cause des pertes enregistrées lors de l’abandon de projets en Alaska et en Alberta.

En 2016, le groupe accuse un nouveau coup dur en annonçant la suppression de plus de 2 200 emplois suite au rachat de BG Group et toujours à cause de la faiblesse du cours du pétrole. En août de la même année, le groupe Royal Dutch Shell revend ses activités en Mer du Nord pour un montant de 3.8 milliards de dollars, et l’un de ses gisements en Thaïlande pour un montant de 900 millions de dollars.

En 2017, le groupe Royal Dutch Shell communique sur la cession de ses activités de gaz de pétrole liquéfié à Hong-Kong et Macao à l’entreprise DCC. Au mois de novembre, il revendra également ses parts dans la société Woodside Petroleum pour un montant de 2.7 milliards de dollars. Enfin, en fin d’année 2017, l’entreprise annonce le rachat de la société First Utility, spécialisée dans la distribution d’électricité sur le territoire britannique.

Présentation de l'action Royal Dutch Shell

Le groupe Royal Dutch Shell est une entreprise néerlandaise qui exerce ses activités dans le marché de la production et de la distribution de pétrole et de gaz naturel. Pour mieux comprendre les activités de ce groupe, il est également possible de les regrouper en différents segments selon la part de chiffre d’affaires qu’elles génèrent et comme suit :

Tout d’abord, on sait que la majeure partie des revenus de Royal Dutch Shell provient des activités de raffinage et de distribution avec 86.2% du CA. Cela passe notamment par la détention par ce groupe de plus de 21 raffineries et d’un réseau de plus de 44 000 stations-services à travers le monde. On note également que le groupe propose, au travers de ce pôle, des activités de fabrication de produits pétrochimiques comme des oléfines, des produits aromatiques, des solvants, des éthylènes, des propylènes, des phénols ou encore des additifs ainsi que des activités de production d’énergie solaire.

Le reste des revenus du groupe, c’est-à-dire les 13.8% de chiffre d’affaires restants provient de l’exploration et de la production de pétrole brut et de gaz naturel. On retiendra également ici que cette entreprise développe des activités de production d’énergie éolienne et de sables pétrolifères.

Il est aussi intéressant de connaitre la répartition des activités du groupe du point de vue géographique. Ainsi, Royal Dutch Shell réalise 30.6% de son chiffre d’affaires en Europe, 39.6% e, Asie-Océanie-Afrique, 23.1% aux Etats-Unis et 6.7% dans le reste du monde.

Analyse du cours de l'action Royal Dutch Shell
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Concurrents

Le groupe Royal Dutch Shell, souvent connu sous le nom de Shell est encore aujourd’hui l’un des géants de l’industrie pétrolière mondiale. Il occupait en 2013 la première place de ce secteur mais a, depuis, été dépassé par son concurrent principal, le chinois Sinopec.

C’est donc en deuxième place du classement que Royal Dutch Shell se positionne actuellement avec un chiffre d’affaires dépassant les 270 milliards de dollars. Cependant, il reste concurrencé par plusieurs grandes compagnies pétrolières qui tentent continuellement de lui prendre des parts de marché et que nous vous proposons de découvrir ici plus en détails.

ExxonMobil

Le premier concurrent direct de Royal Dutch Shell est actuellement le groupe pétrolier et gazier américain ExxonMobil Corporation. Il s’agit en effet d’une des plus importantes supermajors pétrolières avec des réserves considérées comme les plus importantes pour une entreprise privée à l’heure actuelle.

Groupe BP 

Vient ensuite la société BP qui est une entreprise britannique de recherche, d’extraction, de raffinage et de commercialisation de pétrole qui existe depuis 1909. Celle-ci est même devenu la plus grande entreprise du Royaume-Uni après sa fusion avec Amoco, Atlantic Richfield et Burmah Castrol. Il s’agit également de la troisième plus grande compagnie pétrolière au monde. Le groupe BP exerce aujourd’hui ses activités dans une centaine de pays et emploie plus de 80 000 personnes.

Total

On surveillera aussi le groupe français Total SA qui est également une entreprise pétrolière et gazière de premier plan et la première entreprise française en termes de chiffre d’affaires. Il s’agit par ailleurs de la quatrième plus grande capitalisation boursière de la zone euro. Ce groupe propose des activités complètes sur ce secteur allant de l’extraction du pétrole et du gaz naturel à la création d’énergie et incluant les activités de raffinage et de vente. Le groupe Total exerce également dans le secteur de l’énergie bas-carbone et de la production d’électricité. Il est présent dans plus de 130 pays différents et emploie plus de 100 000 personnes. Elle exploite à ce titre plus de 16 000 stations-services à travers le monde dont 3 500 en France avec les marques Total, Total Access et ELAN.

Chevron

Vient ensuite la société américaine Chevron Corporation qui est la deuxième compagnie pétrolière du pays après ExxonMobil. Cette entreprise exerce ses activités dans environ 180 pays différents et dans chaque segment de l’industrie pétrolière et gazière comme l’exploration et la production, le raffinage, la vente et le transport, la fabrication et la vente de produits chimiques et la production d’électricité. Elle fait notamment partie de la composition de l’indice Dow Jones et se classe parmi les 10 entreprises mondiales au plus important chiffre d’affaires.

ConocoPhillips

Enfin, le dernier concurrent important de Royal Dutch Shell est le groupe américain ConocoPhillips qui est une entreprise spécialisée dans l’extraction, le transport et la transformation du pétrole. Celle-ci réalise notamment l’exploitation de réseaux de stations-services dans plusieurs pays.


Partenaires

Total

En 2016, Royal Dutch Shell a mis en place un partenariat avec le groupe Total dans le cadre de deux projets importants en Iran et le développement de champs pétroliers.

Sinopec

Le tout premier partenariat que nous allons vous présenter a été signé en 2019 entre Royal Dutch Shell et la compagnie publique chinoise Sinopec et concerne la participation future de la compagnie pétrolière et gazière aux efforts de la Chine dans le but d’exploiter ses ressources que l’on soupçonne immenses en pétrole de schiste. Grâce à cet accord, le groupe Royal Dutch Shell devient l’un des rares groupes de ce secteur à accéder au secteur du pétrole de schiste dans ce pays. Le premier volet de cet accord va concerner une collaboration entre ces deux entités dans le but d’examiner le site de Dongying dans la province orientale de Shandong sans que davantage de précision à ce sujet n’aient encore été révélées. Rappelons ici que la Chine a déjà passé quelques étapes nécessaires à l’exploitation de ses vastes ressources en gaz de schiste dont la part dans sa production totale de gaz en 2018 a atteint les 6%. En ce qui concerne l’exploration de ses réserves en pétrole de schiste, le pays en est encore à ses débuts et notamment à cause d’une géologie plutôt défavorable et de coûts de développement relativement importants. Malgré plusieurs années d’efforts, la production de pétrole de schiste en Chine ne représente encore aujourd’hui qu’une part très faible de la production totale de brut du pays soit seulement 1%. Notons également que le pétrole de schiste chinois présente une permeabilité particulièrement faible, ce qui entraine une production également très faible pour chaque puit et qui rend donc très difficile d’obtenir une viabilité économique de ces projets de grande ampleur.  C’est donc là qu’intervient Royal Dutch Shell qui dispose déjà du savoir-faire et d’une longue expérience dans ce domaine dont il fera bénéficier la Chine dans les mois et années à venir.

Riot Games

Le deuxième partenariat dont nous allons vous parler est ici encore plus surprenant et a été créé aussi en 2019. Il s’agit en effet d’un accord passé entre la compagnie pétrolière et l’entreprise Riot Games, spécialisée dans la conception de jeux vidéo. Depuis plusieurs années, Riot Games tente en effet de faire progresser l’eSport avec son jeu phare League of Legends dans lequel la compétition occupe une place prédominante et agit en tant que moteur. Dans le cadre de ce projet, Riot Games a fait appel à divers investisseurs parmi lesquels on trouve donc Royal Dutch Shell. Ce partenariat est ainsi une véritable première du genre. Toujours grâce à l’investissement réalisé dans le cadre de cet accord, Royal Duytch Shell va donner son nom à une séquence vidéo qui sera diffusée lors de chaque match des LEC, le championnat européen de Leagie of Legends. Ainsi, les amateurs du genre retrouveront notamment le Baron Power Play with Shell V-Power. Il s’agit donc ici pour le pétrolier de faire la promotion de sa marque d’essence premium. Quant à la société Riot Games, elle profitera d’un chèque dont le montant n’a pas encore été révélé et fera gagner à ses fans une foule de récompenses. Certains joueurs allemands pourront ainsi recevoir des bonus à utiliser dans le jeu en présentant leur carte SmartClub lors de leur venue à un match.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur.

Avantages

  • On retiendra tout d’abord parmi les principaux atouts de cette entreprise son positionnement parmi les supermajors pétrolières, c’est-à-dire parmi les 6 plus grandes compagnies pétrolières et gazières du monde.
  • La valeur de cette marque est également intéressante puisque le groupe Royal Dutch Shell se positionne parmi les leaders du secteur de l’énergie dans le monde entier. Cela lui permet de disposer d’une plus grande force de négociation et de séduire davantage de clients.
  • Toujours en ce qui concerne les forces du groupe, on soulignera également la croissance financière dont il a fait la démonstration depuis sa création à nos jours, notamment grâce à une très forte stratégie d’expansion et de diversification de ses activités.
  • Les investissements réalisés par l’entreprise Royal Dutch Shell dans la recherche et le développement sont également un atout indéniable qui lui permet de proposer des solutions de plus en plus innovantes et technologiques au service du secteur de l’énergie et donc de garder une marge de manœuvre face à la concurrence.
  • On apprécie également la capacité de ce groupe à s’allier avec d’autres grandes entreprises à travers le monde dans le but d’améliorer encore davantage sa rentabilité ou de s’intégrer sur de nouveaux segments ou marchés avec les partenariats commerciaux ou technologiques ou encore les créations de co-entreprises.
  • Enfin, on peut bien entendu aussi souligner la stratégie d’expansion à l’international actuelle de Royal Dutch Shell comme étant une autre de ses forces. Rappelons que le groupe exerce ses activités d’exploitation dans plus de 90 pays différents à travers le monde et exploite un très vaste réseau de stations-services ce qui lui permet d’être présent sur toute la chaine de production et commercialisation d’énergie.

Inconvénients

  • Tout d’abord, il est fréquent que ce groupe rencontre des problèmes d’ordre juridique ce qui a pour effet d’entrainer d’une part des pertes financières et d’autre part un ternissement de son image de marque.
  • Les activités du groupe sont également étroitement liées au marché du pétrole. De ce fait, sa rentabilité est aussi fluctuante que le cours de cette matière première ce qui est une faiblesse notable.
  • Enfin, le groupe est également souvent pointé du doigt par la critique à cause de problèmes de droits de l’homme et de problèmes environnementaux qui dégradent son image de marque.

Questions fréquemment posées

Quelles ont été les dernières performances de l’action Royal Dutch Shell ?

Il est intéressant de connaitre l’évolution du cours de l’action Royal Dutch Shell durant les dernières années pour évaluer son possible attrait pour les investisseurs. Ainsi, on retiendra que la variation du cours de cette action sur un an est actuellement de -49.28%. Elle a été également négative sur les 5 dernières années avec -49.02%. Le rendement annualisé de l’action Royal Dutch Shell reste cependant positif à 9.73%.

Quel est ou quels sont les indices boursiers sur lesquels l’action Shell est cotée ?

Vous n’êtes pas sans savoir, si vous avez lu cet article dédié à l’action Royal Dutch Shell, que cette entreprise est une société à la fois britannique et néerlandaise. De ce fait son cours de bourse bénéficie d’une double cotation à la fois sur le marché Euronext Amsterdam et sur le LSE. De la même manière, Shell fait partie du calcul des indices AMX et FTSE 100 qui sont les indices de référence de ces deux pays.

Comment analyser efficacement le cours de l’action Royal Dutch Shell ?

L’analyse du cours de l’action Royal Dutch Shell passe par une bonne compréhension des éléments susceptibles de l’influencer. En effet, vous devez réaliser à la fois une analyse fondamentale cohérente de cette valeur en étudiant les actualités susceptibles de la faire monter ou descendre et une analyse technique qui se basera cette fois sur l’étude des mouvements graphiques et des indicateurs.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.