ACTIA GROUP : activité en repli au 1er trimestre 2021

  •   Le 31/05/2021 à 06h14
  •   DEHOUI Lionel

Les chiffres publiés par Actia Group au titre du premier trimestre 2021 montrent un début d’année difficile vécu par l’entreprise. Au cours de cette période, son activité est en recul en raison notamment de la pénurie de composants électroniques. Ce qui a contraint le groupe à ralentir sa production sur l’ensemble des trois mois écoulés.

ACTIA GROUP : activité en repli au 1er trimestre 2021

Chute de l’activité d’Actia Group au 1er trimestre

Sur l’ensemble des trois premiers mois de l’année 2021, le chiffre d’affaires trimestriel d’Actia Group s’élève à 113,2 millions d’euros. Il fait état d’un recul de 3,3 % sur un an. Au cours de cette période, l’activité de l’entreprise a été notamment pénalisée par la pénurie de composants électroniques qui affecte plusieurs secteurs depuis quelques mois.

Cette situation a ainsi provoqué un ralentissement de la production d’Actia Group sur l’ensemble du trimestre. La division Automotive reste la plus affectée par ce désagrément. Au premier trimestre 2021, les entreprises françaises ont enregistré des ventes qui ressortent à 50,3 millions d’euros, en hausse de 7,3 %.

De leur côté, les filiales à l’international affichent des ventes estimées à 62,9 millions d’euros sur l’ensemble des trois mois écoulés. Au T1-2021, les clients étrangers ont généré 71,8 % du CA trimestriel du groupe contre un taux de 75 % un an plus tôt. Cette contre-performance reflète la baisse de l’activité d’Actia Group dans la zone Amérique (notamment l’Amérique du Sud).

En effet, dans cette région, la crise sanitaire continue de peser lourdement sur les économies locales. Aussi, certains pays européens (Allemagne, Belgique, Suède) ont connu un ralentissement en raison des difficultés d’approvisionnement. Cependant, la croissance du CA en Chine et Afrique n’a pas permis de compenser la chute enregistrée en Europe ou en Amérique.

 

Bilan de l’activité par division au T1-2021

La division Automotive représente 88,3 % du chiffre d’affaires réalisé par Actia Group au T1-2021. Les activités OEM (79,3 % du CA Automotive) affichent un niveau illustrant l’impact de la pénurie de composants électroniques sur cette division. Elle a notamment touché les grandes séries à forts contenus électroniques produites dans le domaine de la Télématique.

Par contre, les plus petites séries ont fait état d’une bonne résilience, en particulier avec la poursuite de la hausse dans le domaine du ferroviaire. Pour leur part, les activités Aftermarket (10,1 % du CA Automotive) ont régressé de 9,4 % sur le trimestre. De son côté, l’activité de sous-traitance électronique (MDS, 10,6 % du CA Automotive) reflète particulièrement la fragilité du secteur aéronautique.

Enfin, la division Telecom génère 11,7 % du CA trimestriel d’Actia Group. Elle a enregistré une forte croissance de 52,4 % au premier trimestre 2021. Ceci est porté par l’effet de base favorable dans les SatCom. Cette progression est également tirée par la montée en puissance des solutions pour le marché du Ferroviaire et de l’Énergie.

 

Perspectives pour l’avenir

Actia Group dit s’inscrire dans une dynamique de croissance à long terme. L’entreprise s’estime également capable de s’afficher sur des marchés technologiques de pointe, soutenus par la transformation énergétique et numérique. En dehors des incertitudes qui continuent de planer sur l’économie mondiale, la société engage une forte mobilisation afin d’assurer sa croissance à long terme.

Son développement est tiré par des expertises pointues sur des marchés majeurs. Par ailleurs, le groupe mise sur son carnet de commandes et son portefeuille de clients sur les années à venir pour afficher de solides objectifs pour l’avenir. Ainsi, il envisage de dépasser (dans un intervalle de 4 à 5 ans) la barre des 800 millions d’euros pour son chiffre d’affaires.