Analyse de l'évolution de la valeur du platine en Bourse


Note: 4.11 9 votes
 
Toute utilisation d’instruments financiers comme les CFD à effet de levier est risquée et peut provoquer la perte de votre capital
Les métaux précieux cotés sur les places financières sont d’excellents actifs pour les investisseurs particuliers, puisqu’ils présentent de nombreux avantages et permettent une bonne diversification des investissements réalisés. Mais outre l’or et l’argent, il existe un métal précieux très prisé des traders en raison de sa volatilité et de sa forte liquidité, mais aussi de sa rareté, le platine. Peu connu du grand public, ce métal précieux génère pourtant chaque année des milliards de bénéfices à travers le monde. Pour savoir spéculer sur le cours du platine, voici quelques informations de bases et des explications complètes à propos de son trading, de ses indicateurs et de son histoire sur les marchés d’échange.

 

Présentation générale du platine :

Peu connu, le platine est pourtant un métal précieux très recherché. Il est même plus rare que l’or avec seulement un peu plus de 6 millions d’onces produites chaque année. Le platine est coté en dollars américains par once et une once représente ici un peu plus de 31 grammes de platine. Mais on peut également le trouver sur certains graphiques affiché en Euros par once.

Les pays qui produisent le platine sont principalement l’Afrique du Sud et la Russie, mais les volumes extraits des mines sont 12 fois moins importants que ceux de l’or.

Comme d’autres métaux, le zinc par exemple, le platine est principalement utilisé par l’industrie automobile qui achète près de 60% de la production mondiale. Il entre en effet dans la composition de fabrication des pots catalytique. Une autre partie plus faible de cette production (20%) est utilisée par la bijouterie.

Le platine est un métal de grande valeur et est considéré comme faisant partie des métaux précieux en raison de sa rareté.

 

Cotation et historique du platine :

Le platine est coté en bourse sur le marché londonien qui gère aussi la cotation du palladium. Il s’agit du LPPM (London Platinium and Palladium Market). Sa cotation est révisée seulement deux fois par jour.

Mais il est également possible d’échanger du platine par le biais de contrats à terme de type futures ou d’options sur le marché japonais du TCE (Tokyo Commodity Exchange) où s’opèrent chaque année plus de 10 millions de transactions sur ce métal précieux. 

Des volumes plus faibles sont également échangés sur le marché américain du NYMEX (New-York Mercantile Exchange) et sur celui du MIDAM (Midamerica Commodity Exchange de Chicago).

Historiquement, les cours du platine ont été étroitement liés aux performances du secteur de l’industrie automobile. C’est pour cette raison que ses cours ont été marqués par une forte hausse depuis le début des années 2000, allant jusqu’à atteindre leur plus haut historique en 2008 à 2 230 dollars de l’once. Après 2008, et à l’instar de toutes les autres matières premières, son prix a largement chuté en raison de la crise économique mondiale et de la récession qui a touché le secteur de la production automobile et a atteint les 1000 dollars de l’once.

Depuis lors, la production étant devenues plus importante que la demande, les cours du platine ont continué de baisser.

 

Les indicateurs à suivre pour le trading du platine :

Plusieurs facteurs peuvent avoir une influence importante sur les cours du platine et il convient donc de les connaître pour déterminer le sens que prendront les tendances.

Parmi ces facteurs, on retient surtout les stocks et bien-sûr les chiffres sur la demande et l’offre, mais aussi les politiques menées par les deux pays qui produisent le plus de platine et surtout celle de l’Afrique du Sud qui fournit près de ¾ du platine mondial.

Bien entendu, pour anticiper le volume de demande, il convient de s’intéresser également à la situation économique des pays importateurs et donc consommateurs. Ces pays sont principalement le Japon, les Etats-Unis et quelques pays d’Europe qui interviennent majoritairement dans le secteur de l’industrie automobile comme la France ou l’Allemagne.

Car les résultats et la demande du secteur de l’automobile influent fortement sur les cours du platine, surtout en ce qui concerne les entreprises fabriquant des véhicules écologiques et utilisant donc des pots d’échappement catalytiques.

On a d’ailleurs pu observer par le passé une hausse des cours lorsque le secteur de l’automobile était florissant, puis une chute de ces cours lorsque ce secteur a connu une régression et une baisse de la demande comme ce fut le cas en 2008.

Il convient également de bien prendre conscience de l’impact de la hausse des prix du platine sur la demande car, suite à de fortes hausses, on assiste souvent à une moindre demande du secteur de la bijouterie et à une tentative de substitution de la part des producteurs d’automobiles.

Voici les principaux éléments à surveiller :

  • La politique d’exportation des deux principaux pays producteurs
  • La situation économique des pays importateurs
  • Les performances de l’industrie automobile
  • La valeur du dollar américain face aux autres devises qui détermine les taux de changes les plus avantageux pour les achats massifs de platine